> Ethnographes et anthropologues 

Encyclopédie

Boas, Franz (1858-1942)

Né en Allemagne dans une famille juive, Franz Boas (1858-1942) est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’anthropologie moderne aux États-Unis et dans le monde. En plaçant au cœur de la discipline une notion plurielle de la culture, il a remis en question à la fois l’évolutionnisme culturel et le déterminisme racial. Dans des ouvrages tels que The Mind of Primitive Man (1911) ou sa collection d’essais Race, Language and Culture (1940), il a fourni une base scientifique au relativisme culturel. Boas a joué un rôle central dans la professionnalisation de l’anthropologie et de l’ethnographie aux États-Unis, à la charnière des XIXe et XXe siècles. Conservateur à l’American Museum of Natural History (1896), professeur d’anthropologie à l’Université de Columbia (1899), il a lui-même enquêté sur le terrain, des années 1880 aux années 1930. S’attachant à sauver pour la postérité « la culture telle qu’elle apparaît à l’Indien lui-même », il a publié de nombreux ouvrages, notamment sur les "Kwakiutl" (Kwakwa’wakw) et d’autres sociétés de la côte Nord-Ouest, dont des éditions bilingues de textes vernaculaires recueillis par des collaborateurs indigènes. Intéressé par le passé précolonial et le développement historique des cultures et des langues, Boas s’est également consacré à des questions plus contemporaines dans Anthropology and Modern Life (1928). En dialogue avec des intellectuels afro-américains, il fut une figure morale de premier plan en anthropologie et milita contre le racisme, l’ethnocentrisme et le nazisme. Nombre de ses étudiants à Columbia (tels que Paul Radin, Alfred L. Kroeber, Edward Sapir, Ruth Benedict, Margaret Mead ou Melville J. Herskovits) sont devenus des figures de proue de la discipline, certains ayant fondé des départements d’anthropologie dans les grandes universités du pays. Personnage-clé, incontournable, de l’histoire de l’anthropologie, Franz Boas reste un sujet d’étude inépuisable, source de réévaluations et controverses.

Mots-clés : Anthropologie culturelle | Anthropologie physique | Muséologie/muséographie | Linguistique | Archéologie | Tradition américaniste | Ethnographie de sauvetage | Expéditions et missions ethnographiques | Antiracisme | Première moitié du XXe | Seconde moitié du XIXe | Allemagne | Etats-Unis d’Amérique | Américanisme | Etudes amérindiennes | Kwakiutl/Kwakwa’wakw | Inuit | Langue | Diffusion culturelle | Histoire culturelle | American Museum of Natural History | Bureau of American Ethnology | American Anthropological Association | Columbia University | Adolf Bastian