Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

Né en 1874 en Allemagne, Max Schmidt fait partie d’une génération de jeunes ethnologues allemands qui effectuent des expéditions scientifiques en Amazonie, se rendant trois fois au Brésil (1900-1901, 1910, 1926-1928). En 1935, il entreprend de nouvelles recherches dans le Chaco paraguayen afin de documenter la situation fragile des peuples autochtones après la fin de la guerre entre la Bolivie et le Paraguay (1932-1935). Responsable de collections et d’archives du Musée d’ethnologie de Berlin, Schmidt effectue des recherches comparatives jusqu’à sa mort à Asunción en 1950. Loin des stéréotypes raciaux et des théories diffusionnistes à outrance, son travail peut être perçu comme une préfiguration des méthodes ethnographiques modernes.

Mots-clés : Ethnologie | Muséologie/muséographie | Diffusionnisme | Ethnographie | Expéditions et missions ethnographiques | Première moitié du XXe | Allemagne | Paraguay | Brésil | Chaco | Amazonie | Etudes amérindiennes | Collections | Adolf Bastian | Karl von den Steinen | Ethnologisches Museum Berlin

Sources secondaires

Sources primaires

Dossiers documentaires associés