Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

Né au Mozambique en 1890, Kamba Simango est un ethnographe, missionnaire, musicien, artiste et militant. En 1914, sous les auspices de l’American Board of Missions, il se rend aux États-Unis pour étudier à l’Institut Hampton et, plus tard, au Teacher College de l’Université Columbia, où il reste jusqu’en 1923. Il y rencontre Franz Boas, dont il devient un ami et un collaborateur pour des travaux ethnographiques sur l’Afrique de l’Est, notamment sur la culture vandau de Simango. Ses années à New York coïncident avec le début de la Renaissance de Harlem, une époque où les voix émergentes du panafricanisme dialoguent avec les écrivains et les artistes noirs. En tant qu’intellectuel vandau, Simango a collaboré avec de nombreux anthropologues et africanistes, tels que Melville Herskovits, Henri-Philippe Junod et Dora Earthy. Il meurt au Ghana en 1966.

Mots-clés : Ethnographie | Missionnaire | Mozambique | Vandau | Renaissance de Harlem

Sources primaires

Dossiers documentaires associés