Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

Eva Lips est l’épouse de l’ethnologue, sociologue et juriste Julius Lips (1895-1950). Elle suit son mari, opposant au national-socialisme allemand, en exil aux États-Unis où elle s’affirme comme une écrivaine antifasciste. Elle assiste Julius dans ses recherches de terrain sur l’économie et le droit des Nord-Amérindiens et de la minorité afro-américaine. En 1948, le couple retourne à Leipzig, dans la zone d’occupation soviétique de l’Allemagne. À la mort soudaine de son époux, en 1950, Eva Lips lui succède en tant que directrice de l’Institut Julius Lips de sociologie comparée du droit et d’ethnologie. Docteure en ethnologie en 1951, elle devient l’une des premières femmes professeures à l’Université de Leipzig en 1954. Elle a exercé une influence durable sur le développement de l’ethnologie en RDA, tant dans le monde académique qu’auprès du grand public.

Mots-clés : Ethnologie | XXe siècle | Allemagne | République démocratique allemande (RDA) | Etats-Unis d’Amérique | Etudes afro-américaines | Études nord-amérindiennes | Antifascisme | Nazisme | Julius Lips

Dossiers documentaires associés