Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

Summer Institute of Linguistics (1934 - )

Fondé aux États-Unis en 1934 par William Cameron Townsend (1896-1982), le Summer Institute of Linguistics (SIL) est une organisation missionnaire évangélique. Il voit le jour dans un contexte d’élargissement de l’évangélisation des missions protestantes à l’Amérique latine. Le SIL se spécialise dans la traduction de la bible dans les langues indigènes. L’intérêt des missionnaires-traducteurs du SIL pour les populations autochtones et le travail de traduction les conduisent à faire appel à l’anthropologie et à la linguistique. Longtemps dirigé par le linguiste Kenneth Pike (1912-2000), président de 1942 à 1978, le SIL connait après la Seconde Guerre mondiale une expansion en Amérique latine (contemporaine du moment indigéniste), mais aussi en Asie et en Afrique. La stratégie d’effacement du missionariat derrière des objectifs scientifiques est essentielle dans ce succès. À partir des années 1970, le SIL fait l’objet de critiques virulentes qui mènent à l’expulsion de l’organisation du Brésil, du Mexique, etc. Loin de disparaître, le SIL se restructure, valorisant la formation supérieure de ses membres dans son International Linguistic Center, affilié à l’université du Texas à Dallas. Par le nombre de ses missionnaires et l’extension de son réseau, il occupe une place centrale dans le missionnariat chrétien. Malgré son aspect descriptif, le travail de catalogage et d’enseignement des langues proposé par les linguistes du SIL reste incontournable aujourd’hui encore.

Mots-clés : Linguistique | Ethnolinguistique | Anthropologie | Missions chrétiennes | Missionnaire | Indigénisme | Évangélisation | XXe siècle | XXIe siècle | Amérique du Sud | Etats-Unis d’Amérique | Bible | Anthropologie missionnaire | Dictionnaire | Summer Institute of Linguistics