Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

Si Joan Halifax (1942- ) est connue comme une des plus importantes protagonistes du bouddhisme engagé aux États-Unis, une roshi zen spécialiste de la fin de vie et de la spiritualité, on connait bien moins son parcours d’anthropologue aux côtés d’éminents représentants de la discipline. Elle débute dans les années 1960 à Columbia University, auprès d’Alan Lomax. Son séjour au musée de l’Homme et sa rencontre avec Roger Bastide, Jean Rouch, éveillent son intérêt pour la santé mentale et la mort. Elle est l’une des figures clés de la popularisation et de l’institutionnalisation du chamanisme en Occident. Le processus de construction de sa respectabilité comme experte religieuse résulte de multiples circulations géographiques (entre les États-Unis, le Mexique, l’Europe et l’Asie), disciplinaires (entre ethnomusicologie, anthropologie médicale, shamanisme, psychiatrie, soins palliatifs et bouddhisme) et statutaires, naviguant entre l’institution académique et ses marges.

Mots-clés : Ethnomusicologie | Psychologie | Anthropologie médicale | Psychiatrie | Expert religieux | Seconde moitié du XXe | XXIe siècle | Etats-Unis d’Amérique | Chamanisme | Mort | Bouddhisme engagé | Santé mentale | Musée de l’Homme | Alan Lomax