> Ethnographes et anthropologues 

Encyclopédie

Bateson, Gregory (1904-1980)

Né en Grande-Bretagne, formé à Cambridge (en particulier par A. C. Haddon), Gregory Bateson (1904-1980) est un anthropologue qui traverse les frontières disciplinaires et a profondément renouvelé l’épistémologie des sciences humaines. Il fait ses premiers terrains entre 1927 et 1930 en Nouvelle Guinée chez les Baining, les Sulka, puis les Iatmul dont l’analyse de l’un des rituels lui inspire le concept de schismogenèse qu’il déploie dans un ouvrage devenu célèbre, Naven : A Survey of the Problems suggested by a Composite Picture of the Culture of a New Guinea Tribe drawn from Three Points of View (1936 ; trad. fr. : La Cérémonie du naven, 1971). Avec Margaret Mead, qu’il épouse en 1936, il passe deux ans à Bali (1936-1939), en s’intéressant en particulier à l’éducation des enfants. Ils sont les auteurs d’un film documentaire, Dance and Trance in Bali (1942), qui marque un temps fort dans l’histoire du cinéma ethnographique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travaille pour les services secrets étatsuniens en Asie du Sud-Est. Figurant au nombre des premiers participants aux conférences Macy dans les années 1940, avec Margaret Mead, il comprend l’importance de la théorie cybernétique et la place centrale de l’information dans les processus culturels et biologiques. Ethnologue en poste au Veterans Administration Hospital de Palo Alto, il fonde l’école de Palo Alto qui développe une approche novatrice de la schizophrénie en forgeant la théorie de la double contrainte (double-bind theory) en 1956, faisant de lui un des pionniers de la thérapie familiale. Il développe une ambitieuse anthropologie de la communication articulée à une théorie de l’apprentissage et des interactions sociales et à une théorie des systèmes qui épouse sa vision holistique des rapports entre la culture, l’évolution et l’environnement. Dans son ouvrage Steps to an Ecology of Mind (1972 ; trad. fr. : Vers une écologie de l’esprit, 1977), il manifeste son profond attachement à une anthropologie écologique qui refuse les dualismes nature/culture, corps/esprit. Il est l’un des fondateurs de la biosémiotique.

Mots-clés : Psychologie | Cybernétique | Anthropologie écologique | Anthropologie de la communication | Environnement | Palo Alto | Naven | Film ethnographique | XXe siècle | Royaume-Uni | Etats-Unis d’Amérique | Bali | Papouasie-Nouvelle-Guinée | Sulka | Baining | Iatmul | Epistémologie | Écologie | Notion de culture | Esprit | Nature | Apprentissage | Schismogenèse | Margaret Mead