International Encyclopaedia
of the Histories of Anthropology

Bibliography of Achille Millien

Compiled by
Pierre Marcotte (École des Chartes, Paris)

2012
Full reference

Bibliography of Achille Millien. Compiled by Pierre Marcotte, 2012, in BEROSE - International Encyclopaedia of the Histories of Anthropology, Paris.

Recueils, monographies


 La Moisson, Paris, C. Vanier, 1860, 302 p.

 Chants agrestes, Paris, E. Dentu, 1862, XII-298 p.

 Les Poèmes de la Nuit. – Paulo Majora. – Humouristiques, Paris, E. Dentu, 1863, VIII-183 p.

 Musettes et clairons, Paris, J. Tardieu, 1865, VIII-136 p.

 Légendes d’Aujourd’hui. – Lieds et sonnets, Paris, Garnier, 1870, IV-228 p.

 Voix des Ruines. – Légendes évangéliques. – Paysages d’Hiver, Paris, A. Lemerre, 1874, II-174 p.

 Nouvelles poésies (1864-1873), éd. refondue, Paris, A. Lemerre, 1875, VIII-404 p.
Premières poésies (1859-1863),
éd. refondue, Paris, A. Lemerre, 1877, IV-391 p.

 Poèmes et Sonnets, Paris, A. Lemerre, 1879, II-172 p.

 Le Flûteux, Nevers, Vallière, 1882, 8 p.

 La Fille du Flûteux, Nevers, Vallière, 1884, 8 p.

 Fleurs de la Poésie étrangère : Poètes Portugais, Nevers, Vallière, 1892.

 Chants populaires de la Grèce, de la Serbie & du Monténégro, Paris, A. Lemerre, 1891, III-184 p.

 « Les Goules dans les traditions du Nivernais », Congrès international des traditions populaires. Première session, Paris 1889. Compte-rendu des séances, Paris, Société d’éditions scientifiques, 1891, p. 59-61 (Bibliothèque des annales économiques).

 Les Chants oraux du peuple Russe, Paris, H. Champion, 1893, XXIII-255 p.

 Ballades et chansons populaires tchèques et bulgares, Paris, A. Lemerre, 1894, IV-121 p.

 Petits contes du Nivernais, Nevers, impr. G. Vallière, 1894, 12 p.

 Étrennes nivernaises, Nevers, impr. G. Vallière, 1895, 94 p. et 1896, 93 p.

 Chez Nous, Paris, A. Lemerre, 1896, 212 p.

 Aux Champs et au Foyer, Paris, A. Lemerre, 1900, 164 p.

 Le Parnasse du XIXème: Poètes Néerlandais, Hollandais et Flamands, Paris, A. Lemerre, 1904, II-110 p.

 Chants et chansons populaires, 3 t., Paris, E. Leroux, 1906-1910; collection Littérature orale et traditions du Nivernais :

— Tome premier : Complaintes, Chants historiques, 1906, XIV-328 p. [1]

— Tome deuxième : Chansons anecdotiques, 1908, 336 p.

— Tome troisième : Chansons anecdotiques (suite), 1910, VIII-238 p.

 L’Heure du Couvre-Feu, Paris, A. Lemerre, 1911, 292 p.

 Choix de poésies, éd. Marius Gérin, Nevers, Th. Ropiteau, 1913, 56 p.

 Sous l’Étoile. Petits poèmes de guerre, Paris-Nevers, H. Champion - Th. Ropiteau, 1915, 82 p.

 Achille Millien : poèmes choisis, éd. Maurice Mignon, Aix-en-Provence, Éd. de la Revue « Le Feu », 1923, 428 p.

 Anthologie du poète nivernais Achille Millien, éd. [Marius Gérin, dir.], Nevers-Paris, impr. de Fortin, 1924, 228 p.

 Roses de Noël, Paris, A. Lemerre, 1924, 142 p.


Contributions à des revues de folklore

  Annuaire de la Société des Traditions Populaires

« La misère. Légende du Nivernais », 1887, p. 37.
« Les sept brouettées de cierges. Conte du Nivernais », 1888, p. 22-23.

  Archivio per lo studio delle Tradizioni popolari :

— Tome VI, 1887 :
« Petites fables et légendes du Nivernais », p. 565-572.

  La Tradition :

— Tome I, 1887 :
« Fanchy », p. 177 [poème].

— Tome II, 1888 :
« Le Galant qui tue sa mie », p. 68-71 [poème].
« Les crots de Berveille. Légende du Nivernais », p. 131-133.
« Le jaloux », p. 187 [poème].
« Le merle du Mardi-Gras. Conte nivernais », p. 198.
« En revenant de la veillée », p. 286-287 [poème].

— Tome III, 1889 :
« Le rival », p. 133 [poème].
« Hé lonlanlaire », p. 249 [poème].

— Tome IV, 1890
« Les enrhumés vont à Saint-Guerluchon », p. 24 [Écrit par Ach. Millien, mis en parler solognot berrichon].
« La monture du vilain (légende nivernaise) », p. 72.

— Tome V, 1891 :
« La bergère au champ. Novembre. Croquis nivernais », p. 12.
« L’enfant noyé », p. 117.

— Tome VII, 1893 :
« De bien faire le mal vient. Conte nivernais », p. 12.

— Tome IX, 1895 :
« Le jardin du diable. Conte nivernais », p. 156.

  Mélusine

— Tome III, 1886-1887 :
« La courte paille : V, version du Nivernais », p. 120 [chanson].
« Le petit chaperon rouge : II, version de la Nièvre », p. 352-354.
« Le petit chaperon rouge : V, nouvelle version de la Nièvre », p. 428-429.

  Revue des Traditions populaires

— Tome I, 1886 :
« La veillée dans le puits. Conte du Nivernais », p. 24-26.
« Le cuvier de Mathusalem. Légende du Nivernais », p. 70.
« Légende du Nivernais », p. 150.
« Le Rossignol et l’Anvo », p. 177.
« Le renard et le chat », p. 201.
« Le voyageur et les éléments », p. 327.

— Tome II, 1887 :
« Le coucou, la taupe et la carpe. Conte du nivernais », p. 26.
« Les femmes qui ont la tête du diable. Légendes du Nivernais », p. 62-63.
« Papa grand-nez. Conte du Nivernais », p. 148-151.
« Le tonnerre et les éclaires. 2. Saint-Jean et le tonnerre. Légende du Nivernais », p. 269-270.

— Tome III, 1888 :
« La chaine du diable. Légende nivernaise », p. 166.
« Pourquoi le coucou a les yeux rouges et pourquoi il quitte le pays », p. 262-265.
« Le coucou en Nivernais. Dictons et proverbes », p. 343-345.
« Le batteur en grange. Conte du Nivernais », p. 435-438.

— Tome IV, 1889 :
« Devinettes du Nivernais », p. 512 et 578.

— Tome V, 1890 :
« La mule et le lièvre. Pourquoi la mule est inféconde et le lièvre n’a pas de queue. Pourquoi le lièvre n’a pas de queue », p. 244-245.

— Tome VI, 1891 :
« La chanson du laboureur. Nivernais », p. 529-530.
« Le bon dieu de Saint-Georges. Histoire d’un sorcier », p. 667-668.

— Tome XI, 1896 :
« Poésies sur des thèmes populaires », p. 229-231.

— Tome XXVII, 1912 :
« Les saints populaires en Nivernais », p. 22-23.




[1Ce premier tome est simplement nommé Chants et chansons, certainement par omission.