Accueil
Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

La Mission du patrimoine ethnologique en quelques dates

François Gasnault

Conservateur général du patrimoine
Ministère de la Culture, UAR 3103 InVisu

Christian Hottin

Conservateur en chef du patrimoine
EUR Humanités création et patrimoine, UMR 9022 Héritages

2024
Pour citer cet article

Gasnault, François & Christian Hottin, 2024. « La Mission du patrimoine ethnologique en quelques dates », in Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l'anthropologie, Paris.

URL Bérose : article3280.html

Télécharger en pdf

Publié dans le cadre du thème de recherche « Histoire de l’anthropologie française et de l’ethnologie de la France (1900-1980) », dirigé par Christine Laurière (CNRS, Héritages).

Avertissement : en raison du caractère lacunaire des données mobilisées, ses rédacteurs sont pleinement conscients que des erreurs et des omissions peuvent déparer cette chronologie. Le meilleur accueil sera donc réservé à toutes celles et à tous ceux qui voudront bien suggérer rectifications et compléments, en écrivant au courriel berose.encyclopedie@gmail.com

Événements antérieurs à la création de la Mission

1937

  • Création du musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP), rattaché à la Direction générale des Beaux-Arts et implanté au palais de Chaillot (« Aile Paris »)
  • Nomination de Georges Henri Rivière comme conservateur en chef du MNATP

1946

  • La Société d’ethnographie française remplace la Société de folklore français et de folklore colonial (renommée en 1971 Société d’ethnologie française)

1950

  • Recrutement d’Isac Chiva au CNRS, avec le parrainage de Claude Lévi-Strauss, et affectation au MNATP, au Laboratoire d’ethnographie française, dirigé par Marcel Maget

1960

  • Fondation du Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS, Collège de France et EPHE), immédiatement rejoint par Isac Chiva qui en devient sous-directeur pendant toute la direction de Claude Lévi-Strauss.

1965

  • Transformation du Laboratoire d’ethnographie française en Centre d’ethnologie française, associé au CNRS, et hébergé au MNATP

1967

  • Mise à la retraite de Georges Henri Rivière, nommé « conseiller permanent » de l’International Council of Museums (ICOM)

1969

  • Installation du MNATP à son « nouveau siège » du bois de Boulogne (avenue du Mahatma Gandhi)
  • Fondation de l’écomusée de Marquèze par le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, dans laquelle Georges Henri Rivière s’implique tout particulièrement.

1978

  • Création de la Direction du Patrimoine (DP) au ministère de la Culture et de la communication et désignation – en conseil des ministres – de l’année 1980 comme « Année du patrimoine »
  • Envoi par Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication, à Redjem Benzaïd, inspecteur général des finances, d’une lettre de mission le chargeant de constituer et de présider un groupe de travail sur l’ethnologie de la France, dont il lui rapportera les conclusions et préconisations [1].

1979

  • Publication à la Documentation française du rapport officiel de R. Benzaïd, L’Ethnologie de la France : besoins et projets
  • Nomination du premier « Chargé de mission pour l’ethnologie » en Direction régionale des affaires culturelles : Christian Jacquelin, en France-Comté

Chronologie de la Mission du patrimoine ethnologique

1980

  • Création par le décret n°1980-277 du 15 avril 1980 du Conseil du patrimoine ethnologique (CPE) dont le secrétariat est confié à une « Mission du Patrimoine ethnologique » (MPE)
  • Publication des premiers appels à projets de recherche ethnologique sur les thématiques « Famille et Parenté », « Savoir naturalistes populaires », « Patrimoine industriel » et « Ethnologie en milieu urbain »

1983

  • Parution du premier numéro de la revue Terrain, sous-titrés « Carnets du patrimoine ethnologique »
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Appartenance régionale et identité culturelle »
  • Attribution des premières « Allocations de formation et de recherche »

1984

  • Parution du premier volume de la collection Ethnologie de la France, aux éditions de la Fondation de la Maison des sciences de l’homme.

1985

  • Publication des appels d’offre Recherche « Pratiques rituelles dans la France contemporaine » et « France, société pluriethnique »

1987

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les consommations familiales : modèles, pratiques et représentations »

1988

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Savoir-faire et techniques menacés »

1989

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les paysages, créations culturelles »

1990

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Dynamiques des paysages. Représentations, usages et conflits d’usage »

1991

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les pratiques et politiques culturelles de l’identité »
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les frontières culturelles »

1993

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les jeux du paraître : culture et esthétique du corps »
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Écritures ordinaires : traces et façons de faire »

1994

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Nouveaux usages de la campagne et patrimoine »

1996

  • Première attribution du label « Ethnopôle », au bénéfice du Groupement audois de recherche et d’animation ethnologique (GARAE), fondé en 1981 à Carcassonne
  • Journées d’étude de la MPE à Givors (12-13 décembre)
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Production, producteurs et enjeux contemporains de l’histoire locale »

1998

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Les formes contemporaines de l’économie informelle : activités, échanges et réseaux de relations entre privé et public »
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Ethnologie de la relation esthétique »

1999

  • Rédaction par Jean-Marie Jenn du rapport « La MPE, 1980-1999 : quel avenir pour l’an 2000 ? », demeuré inédit

2000

  • Transformation de la MPE en Mission à l’ethnologie (ME)
  • Création au CNRS du Laboratoire d’anthropologie de l’institution de la culture (Laic)

2001

  • Transformation du Laic (rebaptisé Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (Lahic)) en unité mixte de recherche (UMR) sous la double tutelle du CNRS et du ministère de la Culture
  • « Journées de réflexion » sur l’avenir de la ME
  • Publication de l’appel d’offres Recherche « les rapports de cohabitation et les espaces communs dans les ensembles résidentiels ».

2003

  • Adoption par la Conférence générale de l’Unesco de la Convention internationale sur le Patrimoine culturel immatériel (PCI)

2004

  • Publication de l’appel d’offre recherche « Émotions patrimoniales »

2005

  • Création à la Direction de l’architecture et du patrimoine (DAPA) d’une sous-direction Archéologie, ethnologie, inventaire et systèmes d’information, comprenant la Mission Ethnologie (ci-devant Mission à l’Ethnologie)
  • L’EHESS rejoint le CNRS et le ministère de la Culture comme co-tutelle du Lahic

2006

  • Suppression du Conseil du patrimoine ethnologique (décret n°2006-672 du 8 juin 2006)
  • Ratification par la France de la convention internationale sur le PCI
  • Intégration du Lahic au sein de l’Institut interdisciplinaire de l’anthropologie du contemporain (IIAC), UMR CNRS-EHESS en partenariat avec le ministère chargé de la Culture
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Nouvelles manières d’habiter les monde rural »
  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Mémoires de l’immigration : vers un processus de patrimonialisation »

2008

  • Premières inscriptions de biens français sur la liste représentative du PCI de l’humanité (Géants et dragons processionnels de France et de Belgique)
  • Lancement de l’inventaire du PCI en France

2009

  • Publication de l’appel d’offre Recherche « Métiers du patrimoine »

2010

  • Création de la Direction Générale des Patrimoines (DGP) reprenant les attributions de la DAPA et comprenant en son sein un “Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique » (DPRPS), qui hérite des attributions de la mission Ethnologie

2021

  • Transformation de la DGP en Direction Générale des Patrimoines et de l’Architecture (DGPA), et du DPRPS en Département de la recherche, de la valorisation et du PCI, au sein de la Délégation à l’inspection, à la recherche et à l’innovation (DIRI)
     
     

Document établi par François Gasnault et Christian Hottin, qui remercient bien vivement Christine Langlois, Claudie Voisenat, Yvon Hamon, Christian Jacquelin et Michel Rautenberg pour leurs relectures et les compléments ou les rectifications apportés.




[1Isac Chiva a inspiré cette décision ministérielle. Il fait bien entendu partie des membres du groupe de travail.