Encyclopédie internationale
des histoires de l’anthropologie

« Martine Segalen. Entretien avec Alain Morel »

Alain Morel & Martine Segalen
2016
Référence complète

« Martine Segalen. Entretien avec Alain Morel », collection « L’Ethnologie en héritage », n°20, réalisateur : Gilles Le Mao, producteur : Gilles Le Mao & Stéphane Jourdain/La Huit, 2016, 180 min.

Présentation de l’entretien  :
Martine Segalen, ethno-sociologue, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur d’État en ethnologie, a consacré sa thèse à l’étude de la parenté en Basse-Bretagne. Elle fut chercheur au CNRS (1971-1996), au Centre d’ethnologie française qu’elle dirigea de 1986-1996. Ce laboratoire étant associé au Musée national des arts et traditions populaires, elle y développa aussi une expérience muséographique… À l’université Paris-Nanterre, elle occupa un poste de professeur (1996-2007) au département de sociologie, puis assura la direction de la revue Ethnologie française jusqu’en juillet 2017. Ses travaux, associant les démarches anthropologique et sociologique, ont appréhendé les multiples dimensions de l’institution familiale, en France comme en Europe  : parenté, transmission du patrimoine, rapports de couple, relations intergénérationnelles, nouvelles parentalités, statut des enfants, etc... Sociologie de la famille, publié pour la première fois en 1981, en est à sa septième édition. Outre ses nombreuses publications sur la famille, Martine Segalen s’est également intéressée aux Rites et rituels contemporains (3e édition) qui s’inscrivent dans une longue tradition ou se sont transformés, pour célébrer de nouvelles identités. Elle a aussi trouvé, dans la course à pied, à la fois une forme d’épanouissement personnel et un nouveau terrain anthropologique.

Mentions légales

Ce film documentaire est protégé par la législation française et les conventions internationales relatives au droit d’auteur et à la propriété intellectuelle.
Les utilisations gratuites et exclusivement destinées à des fins d’enseignement et de recherche de ces œuvres sont les seules autorisées par les auteurs et Bérose, nonobstant les dispositions du code français de la propriété intellectuelle.
Toute autre utilisation (reproduction, représentation, traduction,…), et notamment à des fins commerciales, est interdite sans l’obtention de l’accord préalable des auteurs ou des titulaires de droits concernés. L’utilisation non autorisée (par la loi ou par l’auteur) d’une œuvre est une contrefaçon, et toute contrefaçon est un délit (article L.335-2 du Code de la propriété intellectuelle).