> Ethnographes et anthropologues 

Encyclopédie

Firth, Raymond (1901-2002)

Sir Raymond Firth (1901-2002), né en Nouvelle-Zélande/Aotearoa, est une figure de proue de l’anthropologie sociale britannique. D’abord formé en économie, ce sont les séminaires d’anthropologie de Malinowski à la London School of Economics qui le convertissent à l’anthropologie. Il devient son disciple avant de lui succéder en 1944. Ses enquêtes ethnographiques le conduisent en 1928 à Tikopia, une petite île polynésienne, dont il tire une série de monographies très détaillées, la première (We The Tikopia, 1936) étant la plus célèbre. Avec sa femme Rosemary, il fait aussi du terrain en Malaisie (1939-1940). Représentant de l’anthropologie classique, Firth n’en est pas moins un rénovateur, par l’importance qu’il accorde à l’individu, par ses réflexions sur les espaces de transgression, les marges et la souplesse des structures sociales, par ses contributions majeures à l’anthropologie économique et par l’affirmation de nouveaux terrains pour la discipline, au-delà des sociétés dites « primitives ». Sa longévité exceptionnelle rajoute à son statut presque légendaire.

Mots-clés : Fonctionnalisme | Anthropologie sociale britannique | Colonialisme britannique | XXe siècle | Royaume-Uni | Malaisie | Nouvelle-Zélande / Aotearoa | Tikopia | Maori | Anthropologie économique | Structure sociale | London School of Economics | Bronislaw Malinowski | Radcliffe-Brown