> Ethnographes et anthropologues 

Encyclopédie

Castaneda, Carlos (1925/27-1998)

Le péruvien Carlos Castañeda (1925/27-1998) compte parmi les figures les plus célèbres et les plus polémiques de l’histoire de l’anthropologie. Installé aux États-Unis en 1951 et formé à l’université de Californie, à Los Angeles, c’est à partir de 1968, avec The Teachings of Don Juan : A Yaqui Way of Knowledge (L’herbe du diable et la petite fumée), que ses ouvrages – des best-sellers à l’échelle mondiale – annoncent une démarche anthropologique qui, mêlant mysticisme indigène et restitution de la parole de ses interlocuteurs, séduise avant de diviser la communauté savante qui doute de la véracité de son expérience ethnographique. Indissociable du mouvement psychédélique et du New Age dont il est un précurseur, l’œuvre et la personne de Castaneda, nonobstant son discrédit après avoir été exclu de l’American Anthropological Association, continuent d’interroger sur les pratiques d’écriture de la discipline et le pacte ethnographique noué sur le terrain avec les enquêtés.

Mots-clés : Anthropologie culturelle | Anthropologie humaniste | Post-modernisme | Mouvement psychédélique | Seconde moitié du XXe | Mexique | Pérou | Etats-Unis d’Amérique | Yaqui | Religion | Chamanisme | Emic | Spiritualité et mysticisme | Hallucinogènes | Ethnométhodologie