L’immersion dans la fontaine sacrée

L’immersion dans la fontaine sacrée de saint Pierre.
Dessin aquarellé (22,5 x 36 cm), collection Musée du cloître, Tulle.

Dessin aquarellé (22,5 x 36 cm), collection Musée du cloître, Tulle.

Dessin aquarellé montrant une scène d’immersion. Une femme au visage dur et triste avec dans le regard une angoisse cruelle, vêtue d’une chemise rayée blanche et ocre et d’une longue jupe gris bleuté, chaussée d’épais souliers et portant la coiffe blanche nouée sous le menton, tient dans ses bras un enfant nu, inerte, tête renversée, au corps enflé. Elle va plonger l’enfant dans l’eau de la source à peine évoquée. La fontaine sacrée de saint Pierre, au bourg de Saint Paul, est une des sources à immersion les plus célèbres de la Corrèze. Quand les enfants étaient atteints de maladies de peau et surtout de la teigne du lait, de faiblesse des reins ou des jambes, on les plongeait entièrement dans la fontaine, de préférence le premier vendredi de la lune nouvelle. On mettait dans la main gauche de l’enfant une pièce de monnaie. Si saisi par le froid, il laissait échapper la pièce, ce signe était considéré comme de bon augure.