« Contre la motion : vers une perspective de l’habiter »

Tim Ingold

2020

Référence complète

Ingold, Tim, 2020. « Contre la motion : vers une perspective de l’habiter », in Guillaume Rozenberg (textes réunis et présentés par), La culture en débat, l’anthropologie en question, Les Carnets de Bérose n° 13, Paris, Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie, pp. 54-61.

La motion sujet du débat invite à des commentaires sur ses quatre termes clés et j’entends me focaliser sur chacun d’eux successivement. Premièrement, qu’est-ce qui est impliqué par la motion concernant la condition d’être humain ? Deuxièmement, que cela signifie-t-il qu’il y ait un monde unique ou des mondes multiples ? Troisièmement, quel rôle, s’il en est, la culture joue-t-elle dans le processus de formation du monde ? Et enfin, que veut-on dire en parlant de ce processus comme d’un processus de construction ? Il me semble important de préciser d’emblée que mes objections ne portent pas tant sur la proposition en elle-même que sur le type de question à laquelle elle apporte une réponse possible. Par conséquent, les arguments que je vais apporter pourraient tout aussi bien servir à contredire la thèse opposée, selon laquelle « les humains habitent un monde naturel donné ». Ce que je rejette, c’est le paradigme conceptuel même qui nous contraint, en répondant aux questions qui en découlent, à choisir entre l’animalité et l’humanité, entre un monde unique et des mondes multiples, entre la nature et la culture, et entre le donné et le construit. Ces quatre dichotomies, je le montrerai, sont liées entre elles par (...)

Accéder à la ressource

Découvrir le Carnet : La culture en débat, l’anthropologie en question - Url