L’Institut français d’anthropologie (1910-1958), un long fleuve tranquille ? Vie et mort d’une société savante au service de l’ethnologie

Christine Laurière

IIAC-LAHIC, CNRS, Paris

2015

Référence complète

Laurière, Christine, 2015. « L’Institut français d’anthropologie (1910-1958), un long fleuve tranquille ? Vie et mort d’une société savante au service de l’ethnologie », in Christine Laurière (dir.), 1913. La recomposition de la science de l’Homme, Les Carnets de Bérose n°7, Paris, Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie, pp. 89-110.

Nul doute que les créations quasi concomitantes de l’Institut ethnographique international de Paris, puis de l’Institut français d’anthropologie ne doivent rien au hasard, le champ français de la science de l’homme étant alors bien trop étroit pour que cela soit une pure coïncidence, que leurs concepteurs ne sachent rien les uns des autres – on peut sans danger parier que c’est sans doute tout le contraire. Exacts contrepoints sémantiques l’un de l’autre, ils sont tous deux portés sur les fonts baptismaux en 1910, le premier en juin, le second en décembre. Ajoutons pour être complet, même si elle ne sera pas ici évoquée, la résurrection de la vieille Société d’ethnographie qui se réunit en assemblée générale dès le 31 mars 1911 avant de réellement redémarrer sur de nouvelles bases en mars 1913 (...)

Accéder à la ressource

Découvrir le Carnet : 1913, la recomposition de la science de l’Homme - Url