Science de l’Homme ou « Science de Dieu » ? Révélation primitive et formes élémentaires du religieux

André Mary

IIAC-LAHIC, CNRS, Paris

2015

Référence complète

Mary, André, 2015. « Science de l’Homme ou “Science de Dieu” ? Révélation primitive et formes élémentaires du religieux », in Christine Laurière (dir.), 1913. La recomposition de la science de l’Homme, Les Carnets de Bérose n° 7, Paris, Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie, pp. 196-222.

L’année 1912 constitue sur le plan des études consacrées aux phénomènes religieux un moment exceptionnel de synthèse et d’aboutissement. C’est d’abord la publication de l’ouvrage majeur de Durkheim : Les formes élémentaires de la vie religieuse. Le système totémique en Australie, dont le sous-titre monographique est essentiel. Le fondateur de l’école sociologique française présente ce travail nourri des apports récents de l’ethnologie australienne du totémisme comme la synthèse et la conclusion des travaux engagés sur ces sujets depuis plus de vingt ans, en collaboration avec ses collègues de L’Année sociologique : Hertz, Hubert, Mauss, et bien d’autres. L’histoire de cette entreprise savante témoigne de l’existence d’un véritable « laboratoire de documentation » et d’échange d’hypothèses, poursuivi dans la division du travail par les lectures des uns, les relectures des autres et les débats contradictoires (...)

Accéder à la ressource

Découvrir le Carnet : 1913, la recomposition de la science de l’Homme - Url