Paul Mus et l’expérience de la guerre. La pensée d’un orientaliste sur la violence de la situation coloniale

Laurent Dartigues

CNRS, Triangle, ENS Lyon

2019

Référence complète

Dartigues, Laurent, 2019. « Paul Mus et l’expérience de la guerre. La pense d’un orientaliste sur la violence de la situation coloniale », in Christine Laurière & André Mary (dir.), Ethnologues en situations coloniales, Les Carnets de Bérose n° 11, Paris, Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie, pp. 182-204.

Éminent spécialiste des grandes religions indiennes et du bouddhisme en particulier, Paul Mus (1902-1969), après une éclipse certaine, dans le champ orientaliste français tout au moins, bénéficie d’un regain d’intérêt au tournant du XXIe siècle puisqu’il est désormais honoré comme l’un des plus grands orientalistes français. S’il semble moins connu que Marcel Granet ou Sylvain Lévi, son parcours intellectuel n’en est pas moins impressionnant. Il se singularise surtout par son engagement dans les affaires politiques et militaires de son temps. L’expérience de la Seconde Guerre mondiale oriente sa réflexion vers d’autres horizons : dorénavant, Mus nouera durablement le savant et le politique. Il n’est certes pas le seul exemple d’un intellectuel profondément affecté, changé, par la guerre. (...)


Télécharger en pdf
PDF - 2 Mo


Dartigues, 2019. « Paul Mus et l’expérience de la guerre. La pensée d’un orientaliste sur la violence de la situation coloniale »

Accéder à la ressource

Découvrir le Carnet : Ethnologues en situations coloniales - Url