Colonisation, mission et production du savoir. Maurice Leenhardt de Houaïlou à Paris

Michel Naepels

EHESS, CEMS

2019

Référence complète

Naepels, Michel, 2019. « Colonisation, mission et production du savoir. Maurice Leenhardt de Houaïlou à Paris », in Christine Laurière & André Mary (dir.), Ethnologues en situations coloniales, Les Carnets de Bérose n° 11, Paris, Bérose - Encyclopédie internationale des histoires de l’anthropologie, pp. 238-257.

C’est en tant que missionnaire que Maurice Leenhardt (1878-1950) partit en Nouvelle-Calédonie, et qu’il y accomplit ses plus longs séjours, entre fin 1902 et début 1909, mai 1910 et début 1920, fin 1923 et début 1926 (soit 18 ans environ). Installer le protestantisme à Houaïlou et plus largement sur la Grande Terre de Nouvelle-Calédonie ne fut pas une mince affaire pour M. Leenhardt. Cela signifiait mettre en place l’école de Do Néva (Pineau-Salaün 2007), former et installer des évangélistes et des pasteurs dans toute la Grande Terre, auxquels il devait rendre de fréquentes visites, rechercher des financements pour faire fonctionner ces différentes entreprises, et s’insérer de manière plus ou moins conflictuelle dans l’espace colonial (...)


Télécharger en pdf
PDF - 1 Mo


Naepels, 2019. « Colonisation, mission et production du savoir. Maurice Leenhardt de Houaïlou à Paris »

Accéder à la ressource

Découvrir le Carnet : Ethnologues en situations coloniales - Url