Vallée, François (1860-1949)

  • Autres formes du nom :
    — Abherve (pseudonyme)
    — Vallee, Fransez
  • Autres formes du nom :
    — Abherve (pseudonyme)
    — Vallee, Fransez

Né le 26 septembre 1860 à Plounévez-Moëdec (Côtes-d’Armor), François Vallée, fils d’un industriel de la papeterie, a suivi, à la faculté de Rennes les cours de celtique de Joseph Loth et d’histoire d’Arthur de la Borderie. Ses études furent perturbées par des ennuis de santé. S’il est connu pour ses travaux sur la langue bretonne et notamment par son Grand Dictionnaire français breton publié en 1931 avec le concours d’Emile Ernault et de René Le Roux, on lui doit également les premiers enregistrements vocaux sur rouleaux de cire en Bretagne : les 13 et 14 juillet 1900, il enregistre 80 chansons de Marguerite Philippe, la conteuse et chanteuse de François-Marie Luzel. Linguiste, grammairien, poète… François Vallée collabore à de nombreuses revues bretonnes et fonde en 1898 Kroaz ar Vretoned (La Croix des Bretons), un hebdomadaire entièrement en langue bretonne qu’il animera jusqu’en 1920. En 1898, il participe à la fondation de l’Union régionaliste bretonne avec Anatole Le Braz qui en est le premier président, le peintre Maxime Maufra, Louis-Albert Bourgault-Ducoudray, Théodore Botrel, François Jaffrennou, Charles Le Goffic et, en 1899, après un voyage au pays de Galles en compagnie d’Anatole Le Braz, d’Émile Hamonic, Charles Le Goffic, où il est fait barde sous le nom de Abhervé (fils d’Hervé), il est en 1900 l’un des principaux créateurs du Gorsedd de Bretagne, mouvement néo-druidique créé sur le modèle gallois. Il meurt à Rennes le 3 mai 1949.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.