• Autres formes du nom :
    — Société des traditions populaires au Musée d’ethnographie du Trocadéro (Paris)
    — Société des traditions populaires au Palais du Trocadéro (Paris)
    — Société des traditions populaires au Trocadéro (Paris)
  • " xml:lang="fr" />

    Société des traditions populaires (Paris) (1885-1920)

    • Autres formes du nom :
      — Société des traditions populaires au Musée d’ethnographie du Trocadéro (Paris)
      — Société des traditions populaires au Palais du Trocadéro (Paris)
      — Société des traditions populaires au Trocadéro (Paris)
    • Autres formes du nom :
      — Société des traditions populaires au Musée d’ethnographie du Trocadéro (Paris)
      — Société des traditions populaires au Palais du Trocadéro (Paris)
      — Société des traditions populaires au Trocadéro (Paris)

    En 1882, Paul Sébillot, Loys Brueyre et Eugène Rolland créent les dîners de Ma Mère l’Oye visant à réunir les folkloristes et traditionnistes français et étrangers. Dans la lignée de ces dîners, en 1885, Paul Sébillot fonde la Société des traditions populaires qu’il dote d’une revue, La Revue des traditions populaires (1886-1919). Après le décès de Paul Sébillot en 1918, Godefroy-Demonbynes prend sa succession et la Société des traditions populaires fusionne avec l’Institut ethnographique international de Paris pour devenir la Société française d’ethnographie dotée de la Revue d’ethnographie et des traditions populaires (1920-1929).