Quatrefages, Armand de (1810-1892)

  • Autres formes du nom :
    — Bréau de Quatrefages, Armand de
    — Quatrefages de Bréau, Armand de
    — Quatrefages de Bréau, Jean-Louis-Armand de
    — Quatrefages, Jean-Louis-Armand de
  • Autres formes du nom :
    — Bréau de Quatrefages, Armand de
    — Quatrefages de Bréau, Armand de
    — Quatrefages de Bréau, Jean-Louis-Armand de
    — Quatrefages, Jean-Louis-Armand de

Né le 6 février 1810 à Valleraugue (Gard), il est mathématicien de formation et docteur en sciences naturelles. Il débute sa carrière comme professeur d’histoire naturelle au lycée Henry IV. Élève de William-Frédéric Edwards, il succède à Etienne Serres à la chaire d’« anatomie et d’histoire naturelle de l’homme » qu’il transforme en 1855 en chaire d’« anthropologie ». Président de la Société de géographie, il est, bien que monogéniste, un des membres éminents de la Société d’anthropologie de Paris. Il est connu pour ses travaux de paléontologie humaine et ses mesures crâniologiques. Dans Hommes fossiles et hommes sauvages, il s’interroge sur l’origine de l’homme et sur la notion de race humaine. Il laisse un principal disciple en la personne d’Ernest-Théodore Hamy et décède à Paris le 12 janvier 1892.


Sources


— Nélia Dias, Le Musée d’ethnographie du Trocadéro (1878-1908). Anthropologie et muséologie en France, Paris, CNRS, 1991, p. 70.