Pétition pour les langues provinciales (1870)

  • Titre complet : Pétition pour les langues provinciales au Corps législatif de 1870
  • Titre complet : Pétition pour les langues provinciales au Corps législatif de 1870

Henri Gaidoz, le comte Hyacinthe de Charencey et Charles de Gaulle sont les initiateurs de la première pétition pour les langues provinciales, destinée à être présentée en 1870 devant le Corps législatif. En raison de la guerre de 1870, puis de la Commune de Paris, la pétition en restera au stade d’épreuve et il n’en sera plus question jusqu’à ce que Gaidoz se décide, trente ans plus tard, à en publier le texte (Paris, Picard, 1903), poussé par les remous provoqués par la circulaire Combes de septembre 1902 sur « l’usage abusif du breton ».

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


Sources


— Fañch Postic, « La pétition pour les langues provinciales de 1870 : Historique », BÉROSE, encyclopédie en ligne sur l’histoire des savoirs ethnographiques, Paris, Lahic, IIAC/UMR 8177, 2009.


- Accéder au dossier BÉROSE