« Notes pour servir à l’histoire du folk-lore en France I et II »

par Paul Sébillot

1913

Référence complète

Paul Sébillot, 1913. « Notes pour servir à l’histoire du folk-lore en France », Revue des traditions populaires, tome XXVIII, première livraison février 1913, p. 49-60 ; seconde livraison avril 1913, p. 171-182.
Suivi de :
Henri Gaidoz, 1913. « Lettre à M. Paul Sébillot, Directeur de la Revue des Traditions Populaires », Revue des traditions populaires, tome XXVIII, juin 1913, p. 271-274.
Et :
Paul Sébillot, 1913, « Simples notes », Revue des traditions populaires, tome XXVIII, juin 1913, p. 275-276.

En 1912, trois ans après la mort d’Eugène Rolland, Henri Gaidoz publie dans Mélusine, la revue qu’ils avaient fondé ensemble en 1877, un long article « Eugène Rolland et son oeuvre littéraire », retraçant la vie et les travaux de son ami disparu. Il y attaque violemment Paul Sébillot, le fondateur de la Société des Traditions populaires et de la revue du même nom, en le qualifiant « d’Amerigo Vespucci du folklore » et en l’accusant de chercher à s’attribuer les mérites revenant à Eugène Rolland, en particulier la fondation en 1882 des dîners de Ma Mère l’Oye. Sébillot lui répond par un article, « Notes pour servir à l’Histoire du Folk-lore en France », publié en deux livraisons dans les numéros de février et avril 1913 de la Revue des Traditions populaires. Henri Gaidoz demandera un droit de réponse dans le numéro de juin 1913, que Sébillot publiera accompagné d’une page de « Simples notes » venant clore la polémique sans toutefois l’épuiser. Figurent ici les deux livraisons de l’article de Sébillot, la réponse de Gaidoz et les « simples notes » qui la suivent.

Pour accéder à la ressource

« Notes pour servir à l’histoire du folk-lore I » - Pdf
« Notes pour servir à l’histoire du folk-lore II » - Pdf
« Lettre à M. Paul Sébillot » suivie de « Simples notes » - Pdf

Origine/Localisation de la ressource

Bérose. Garae (Carcassonne).