• Autres formes du nom :
    — Milin, Gab
    — Milin, Gabriel-Jean-Marie
  • " xml:lang="fr" />

    Milin, Gabriel (1822-1895)

    • Autres formes du nom :
      — Milin, Gab
      — Milin, Gabriel-Jean-Marie
    • Autres formes du nom :
      — Milin, Gab
      — Milin, Gabriel-Jean-Marie

    Né à Saint-Pol-de-Léon, Gabriel Milin, après des études au grand séminaire de Quimper, devient agent comptable au port de Brest et en profite pour effectuer des collectes auprès des ouvriers du port. Il est, en 1858, l’un des fondateurs de la Société académique de Brest, dont le président est Prosper Levot. Catholique conservateur, il dirige la revue bretonnante Feiz-ha-Breiz (Foi et Bretagne) de 1883 à 1884. Ce chaud partisan de La Villemarqué est l’auteur de nombreux articles et ouvrages en français et en breton. En 1870, il publie à Brest, avec le colonel Troude Ar marvailher brezounek/Le conteur breton, sept contes bretons, retravaillés, avec traduction en regard. Il est mort en 1895 à l’Ile de Batz dont il était maire.

    Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


    Sources


    — Laurence Berthou-Bécam et Didier Bécam, « Gabriel Milin », L’enquête Fortoul (1852-1876), vol. II, Basse-Bretagne, PUR/CTHS, 2002, p. 1022-1071.