• Autres formes du nom :
    — Le Diberder, Yves Alexandre
  • " xml:lang="fr" />

    Le Diberder, Yves (1887-1959)

    • Autres formes du nom :
      — Le Diberder, Yves Alexandre
    • Autres formes du nom :
      — Le Diberder, Yves Alexandre

    Né à Lorient en 1887, il suit les cours de Joseph Loth en 1910. Il collabore à la revue des Annales de Bretagne en 1912, année où il fonde la revue Brittia, qui cessera de paraître en 1914. Il effectue d’importantes collectes de contes et de chants dans les régions de Gavres et de Pont-Scorff, qui resteront largement inédites. Les Contes de sirènes ont été édités par Michel Oiry (Terre de Brume Editions /Presses Universitaires de Rennes, 2000), sont aussi parus les Contes de Korrigans (id., 2001), et A liù el loérhag er stered - couleur de lune et d’étoiles : contes fantastiques (CRBC/PUR, 2000). Les Chansons traditionnelles du pays vannetais (1910-1915), ont été publiées en deux volumes par les Archives départementales du Morbihan en 2010 (plus de 600 chansons). Redoutable polémiste il se fâchera avec la plupart des intellectuels bretons de l’époque. Dans les années 1930, il tiendra une librairie à Angers. A défaut de publier ses propres collectes, Le Diberder s’est attaché, avec le concours de Jean-Marie Le Moing, à rééditer les œuvres de François Cadic, notamment ses contes, pour lesquels il prendra contact avec Paul Delarue.

    Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.