La Borderie, Arthur Le Moyne de (1827-1901)

  • Autres formes du nom :
    — Ervoan, Pol (pseudonyme)
    — Kerjean, Louis de (pseudonyme)
    — La Borderie, Arthur de
  • Autres formes du nom :
    — Ervoan, Pol (pseudonyme)
    — Kerjean, Louis de (pseudonyme)
    — La Borderie, Arthur de

Arthur Lemoyne de la Borderie (Vitré, 1827-1901) a joué un rôle très important dans l’historiographie de la Bretagne et est considéré comme l’un des principaux artisans du « Bretonisme ».. On lui doit notamment, à partir de 1897, une imposante Histoire de Bretagne qu’il laissera inachevée. Né dans une famille aisée, il n’a pas de souci pour assurer son existence. Au collège de Rennes, il suit l’enseignement de l’historien Jean-Marie Le Huérou (l’oncle de François-Marie Luzel). Ses études de droit à Rennes et Paris lui permettent de devenir avocat, mais, n’ayant guère d’affinités avec cette fonction, il entre à l’École des Chartes en 1849, où il lie une solide amitié avec Léopold Delisle. Sorti premier en 1852, il assure une mission d’archiviste à Nantes, de 1853 à 1856, qui le familiarise avec l’histoire de la Bretagne et de son duché. Membre de l’Association Bretonne dont il dirige la classe d’archéologie, de la Société archéologique d’Ille-et-Vilaine (1846) dont il sera le président de 1863 à 1890, de la Société archéologique de Loire-inférieure qu’il contribue à fonder, il crée en 1857, avec son ami Emile Grimaud (1831-1901), la Revue de Bretagne et de Vendée qu’il dirigera pendant plusieurs décennies. En 1877, il fonde également la Société des bibliophiles bretons et de l’histoire de la Bretagne qu’il dirigera jusqu’à sa mort.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


Sources


— Jean-Yves Guiomar, « Arthur de la Borderie », in Le bretonisme : Les historiens bretons au XIXème siècle, Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, 1987, p. 174 sq.
— Hommage à Arthur de La Borderie : études, documents et actes du colloque, Bulletin et mémoires de la Société archéologique et historique d’Ille-et-Vilaine, t. 106, 2002.