Rencontres Bérose 

Eugène Rolland (Metz, 1846-Paris, 1909). Le folkloriste et ses marges

Université Paul Verlaine, Metz, 27 et 28 mai 2010



Dans le champ de la folkloristique naissante, à la croisée de publications encyclopédiques toujours de référence et d’animation de la vie intellectuelle et scientifique au tournant des années 1880-1910, la figure d’Eugène Rolland (Metz 1846 - Paris 1909) s’impose. La vie et l’œuvre de ce savant fertile et original (fondateur de la revue Mélusine, 1877), animateur de la recherche et découvreur de continents culturels cachés (l’écologie symbolique de la flore et de la faune populaires de France et d’Europe), se firent en marge de l’institution académique et restent encore largement méconnues.
Avec son ami, Henri Gaidoz, professeur de langue et de littérature celtiques à l’EPHE, il sera l’un des principaux représentants d’un folklore philologique qui trouvera dans sa Faune populaire de la France - noms vulgaires, dictons, proverbes, légendes, contes et superstitions et sa Flore populaire de France ou Histoire naturelle des plantes dans leurs rapports avec la linguistique et le folklore, deux de ses plus remarquables illustrations.
Les journées qui lui ont été consacrées ont permis de mettre en lumière l’œuvre monumentale d’un savant modeste et discret. Un dossier documentaire lui est consacré dans BÉROSE.

Direction scientifique : Jean-Marie Privat et Claudie Voisenat


- Télécharger le programme