"En Limousin, paysages et récits"

par Gaston Vuillier

1893

Référence complète

Gaston Vuillier, 1893. "En Limousin (Paysages et récits)", Tour du Monde. Nouveau journal des voyages, fondé par Edouard Charton et illustré par nos plus célèbres artistes, n° 65, Paris, Hachette. Deux livraisons p. 65-80 et 81-96.

C’est en septembre 1892, lors d’un reportage sur le Limousin pour Le Tour du Monde que Gaston Vuillier découvre Gimel. Il est immédiatement frappé par le contraste entre l’aspect bucolique, romantique, de ce village perché sur le rocher, de ses alentours noyés dans la forêt et la violence, la beauté sauvage des chutes d’eau que les maisons surplombent. Il y reviendra régulièrement, finira par s’y installer et y mourra en 1915.
Ses deux articles sur le Limousin, publiés en 1893, sont déjà en grande partie consacrés à Gimel, à la beauté de ses paysages et aux mœurs rustiques et singulières de ses habitants. Singulières car, pour Vuillier, "le Limousin est resté primitif" : on y pratique toujours la couvade, les filles continuent sur les foires et les marchés de vendre leur chevelure, un "trafic barbare" que l’on trouverait choquant chez les "sauvages". Il égrène les pages de son carnet de voyage : Beaulieu, Argentat, Naves, Uzerche, les Monédières dont il décrit les beautés paysagères et architecturales, Tulle et sa procession de la lunade pour laquelle il sollicite l’analyse d’Elie Reclus, Gimel enfin, où ses pas le ramènent toujours, qui lui ouvre un imaginaire populaire peuplé de revenants et de chasses fantastiques et lui découvre, accordée à son humeur, la mélancolie et les frissons de l’hiver.

Pour accéder à la ressource

Livraison 1, p. 65-80 - Pdf
Livraison 2, p. 81-96 - Pdf

Origine/Localisation de la ressource

Gallica - Bibliothèque nationale de France