El Folk-Lore Español (1881-1888)

Fédération nationale des centres folkloriques établis dans différentes régions d’Espagne entre 1881 et 1884. C’est en novembre 1881 que Antonio Machado y Álvarez rédige et publie les statuts de cette entité virtuelle, El Folk-Lore Español, sociedad para la recopilación y estudio del saber y de las tradiciones populares. Bases. Elle se compose des sociétés régionales suivantes :

— El Folk-Lore Andaluz, fondé le 28 novembre 1881, sous la présidence de José María Asencio y Toledo, Antonio Machado y Álvarez en étant le secrétaire.
— El Folk-Lore Frexnense, centre régional folklorique d’Estrémadure, se constitue le 11 juin 1882, sous la présidence de Luis Romero y Espinosa. Ce centre très actif est subdivisé à son tour en différents centre locaux : El Folk-Lore de Burguillos, El Folk-Lore de Bodonal, El Folk-Lore de Segura de León, El Folk-Lore de Higuera la Real, El Folk-Lore de Fuentes de Cantes, El Folk-Lore de Jerez de los Caballeros, El Folk-Lore de Zafra, El Folk-Lore de Valverde, El Folk-Lore de Fuentes de León, El Folk-Lore de Olivenza, El Folk-Lore de Don Benito et El Folk-Lore de la Alconera.
— El Folk-Lore Castellano, comprenant les deux Castilles, troisième société régionale de la fédération, voit le jour le 28 novembre 1883, sous la présidence du poète Gaspar Núñez de Arce. Eugenio Olavarria y Huarte est nommé secrétaire.
— El Folk-Lore Gallego, sous la présidence de la romancière, Emilia Pardo Bazán, est créé le 1er février 1884.
— El Folk-Lore Vasco-Navarro, dernier de la fédération, est constitué sous la présidence de Ramiro de Echave et Vicente de Arana, en novembre 1884.

Cette structure fédérale propre à l’organisation des études folkloriques en Espagne témoigne des convictions républicaines, de teinte fédéraliste, de son fondateur. Néanmoins la gageure de fédérer des sociétés et non des hommes posera des problèmes logistiques et financiers qui sont à l’origine de l’échec de l’institutionnalisation des études folkloriques en Espagne, Antonio Machado y Álvarez devant déclarer la mort du projet dans une lettre adressée à Giuseppe Pitré, datée du 8 février 1888.

Auteur : M. Gómez-García Plata - 2015.


Sources


— Alejandro Guichot y Sierra, Noticia histórica del folklore [1922], Junta de Andalucía, Consejería de Educación y Ciencia, Colección « Educación XXI », « Cultura tradicional » n° 3, 1999.