Courcy, Henri de (1820-1861)

  • Autres formes du nom :
    — Courcy de Laroche-Héron, Henri de
    — Courcy, Henry de
    — Laroche-Héron, C. de
    — Potier de Courcy de Laroche-Héron, Henri
  • Autres formes du nom :
    — Courcy de Laroche-Héron, Henri de
    — Courcy, Henry de
    — Laroche-Héron, C. de
    — Potier de Courcy de Laroche-Héron, Henri

Henri succède à son frère Pol comme employé dans les bureaux de la manufacture royale des glaces de Saint-Gobain. Il y fera une belle carrière, devenant, sans doute au cours du premier semestre de 1842, contrôleur de la fondrière à Chauny dans le département de l’Aisne. Une mission le conduit à visiter les grandes usines d’Angleterre et d’Écosse, dans le second semestre de 1844. Peu après son mariage avec l’une des filles d’Auguste de Gourcuff, Marie, il se voit confier, en 1845, la direction de la succursale récemment fondée à New-York. On lui doit de très nombreux articles publiés dans différentes revues et journaux, tant en France (L’Univers) qu’au Canada (La Minerve, le Journal du Québec). Sous le pseudonyme de Comte de la Roche-Héron qu’il utilise à partir de septembre 1852, il est en 1855 l’auteur de Les servantes de Dieu en Canada, d’abord donné en feuilleton dans L’Univers, le journal de Louis Veuillot, et, en 1856, il fait paraître la traduction d’une somme de près de 600 pages sur l’histoire de l’Église aux Etats-Unis : The Catholic Church in the United States : a Sketch of its Ecclesiastic History. On lui doit aussi la publication des Lettres inédites de J.-M. et F. de La Mennais adressées à Mgr Bruté, ancien évêque de Vincennes aux Etats-Unis. C’est une édition posthume dont s’est chargé Eugène de la Gournerie, puisque Henri de Courcy est mort à Cannes en 1861.
Bien que plus jeune que ses frères, il participe également au cénacle breton de la fin des années 1830, dont l’un des principaux animateurs est La Villemarqué.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


Sources


— Fañch Postic, « Dans la mansarde des frères de Courcy, un petit cénacle breton à Paris à la fin des années 1830 », Bretagnes du cœur aux lèvres. Mélanges offerts à Donatien Laurent, Rennes, PUR, 2009, p. 153-164.
— Robert Sylvain, La Vie et l’œuvre de Henry de Courcy (1820-1861), premier historien de l’église catholique aus Etats-Unis, Presses de l’Université Laval, Québec, 1955.