Collet, Jean-Joachim (1835-1896)

Jean-Joachim Collet, né à Sainte-Barbe en Plouharnel le 6 mars 1835, est d’abord berger chez son père, avant d’être élève au collège d’Auray puis au petit séminaire de Sainte-Anne d’Auray ; ordonné prêtre en 1861, il est vicaire à Riantec en 1861, puis à Grand-Champ en 1864, à Saint-Pierre-Quiberon en 1865, à Saint-Aignan en 1869, enfin à Plœmel en 1870. Il donne sa démission du vicariat de Plœmel, pour raison de santé, en 1893, et meurt le 9 juillet 1896.
Membre de la Société polymathique du Morbihan, en 1868, et du congrès de l’Institut des Provinces à Saint-Brieuc en 1872, il s’est beaucoup occupé d’archéologie et d’études historiques. Il a publié de nombreux articles consacrés à l’archéologie dans le Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan et différents périodiques.
Lors d’une visite à Carnac en 1900, le Nancéen Charles Keller, qui possédait une villa à Carnac et accompagnait Zacharie Le Rouzic dans ses fouilles, lui servant également de mécène, confie à Paul Sébillot un manuscrit de l’abbé Collet dont Sébillot publie des extraits dans la Revue des Traditions Populaires.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


Sources


— Revue des Traditions Populaires, 1913, p. 383.