Cartographies relationnelles

BÉROSE propose d’explorer la période d’étude (1800-1940) à l’aide de graphes relationnels qui illustrent les liens qu’entretiennent des auteurs, des institutions et des revues.


Les cartographies relationnelles permettent d’articuler l’ensemble des contenus de l’encyclopédie et de visualiser les réseaux de sociabilité scientifique analysés par le programme de recherche.

Il s’agit de représentations dynamiques offrant à l’utilisateur de l’encyclopédie en ligne la possibilité de faire apparaître, lorsqu’il sélectionne l’un des acteurs du réseau cartographié :

  • la notice du dictionnaire historique et biographique qui lui est associée,
  • le dossier documentaire dont il fait l’objet,
  • l’ensemble des personnes et institutions auxquelles il a été lié, ainsi que les revues, œuvres et événements auxquels il a participé.

Outils de regroupement et de recoupement des connaissances des chercheurs et ingénieurs travaillant au développement de BÉROSE, les graphes intègrent régulièrement de nouvelles informations et fonctionnalités.



Graphe général

- Établi le 31 mars 2014


Quelques graphes spécifiques

- Théodore Hersart de La Villemarqué

- Mouvement des traditions populaires et Folklore society

- Société d’anthropologie de Paris

- Institut français d’anthropologie

- Mouvement des traditions populaires

- Folk-Lore society (établi le 31 mars 2014)

- Arnold Van Gennep