Cadic, Jean-Mathurin (1843-1917)

  • Autres formes du nom :
    — Isidore Le Laboureur (pseudonyme)
    — Kerhlen, Yann (pseudonyme)
    — Le Dorner, Michel (pseudonyme)
  • Autres formes du nom :
    — Isidore Le Laboureur (pseudonyme)
    — Kerhlen, Yann (pseudonyme)
    — Le Dorner, Michel (pseudonyme)

Jean-Mathurin Cadic est né le 2 avril 1843 à Kerfourn (Morbihan) dans une famille de cultivateurs. Il travaille un temps à la ferme familiale avant de reprendre ses études et d’entrer à l’âge de 17 ans au petit séminaire de Sainte-Anne d’Auray où il sera le condisciple de Joseph Loth. Après le grand séminaire, il est ordonné prêtre en 1869, nommé vicaire à Baden en 1870, puis à Plouharnel en 1874, à Auray en 1876, avant de devenir en 1892, recteur de Bieuzy-Les-Eaux, ce qu’il restera jusqu’à sa mort survenue le 14 juin 1917.
Cousin de François Cadic, il est l’un des premiers à recueillir des chants en langue vannetaise et à les publier dès 1888 dans la Revue de Bretagne et de Vendée, puis dans la Revue Morbihannaise fondée en 1891. François Cadic héritera de ses cahiers de collecte à sa mort en 1917 et en publiera des extraits dans la Paroisse Bretonne de Paris.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.