• Autres formes du nom :
    — Brueyre, Benjamin Auguste Ludovic
  • " xml:lang="fr" />

    Brueyre, Loys (1835-1908)

    • Autres formes du nom :
      — Brueyre, Benjamin Auguste Ludovic
    • Autres formes du nom :
      — Brueyre, Benjamin Auguste Ludovic

    Né à Paris le 10 novembre 1835, Loys Brueyre fait une carrière administrative à l’Assistance publique pour la mairie de Paris. En 1874, il traduit l’anthologie de W. Ralston, Contes populaires de la Russie, et fait paraître en 1875 les Contes populaires de la Grande-Bretagne. Il participe à la revue Mélusine dans sa première année (1877) à travers les transcriptions de contes créoles. En 1878, il adhère à la Folk-Lore Society avec Gaston Paris. Il signe avec Paul Sébillot les premières convocations aux Dîners de Ma Mère l’Oye - il préside les 13e et 24e dîners. En 1886, il est élu vice-président de la Société des traditions populaires. Le catalogue de sa bibliothèque personnelle de folklore est publié dans l’Annuaire des traditions populaires de 1888 (p. 31-62). Il meurt à Paris le 18 novembre 1908.

    Auteur : C. Voisenat - MAJ : mars 2016.


    Sources


    — Nécrologie par Paul Sébillot, Revue des traditions populaires, Tome 23, 1908, pp. 459-460.
    — Sur le rôle de Loys Brueyre dans l’organisation des Dîners de Ma Mère l’Oye voir le dossier établi par Claudie Voisenat, « La polémique Gaidoz-Sébillot », Bérose, Encyclopédie en ligne sur l’histoire des savoirs ethnographiques, Paris, Lahic, IIAC/UMR 8177.