Bouche, Pierre (1835-1903)

L’abbé Pierre Bouche, prêtre français et membre de la Société des missions africaines de Lyon, a exercé son apostolat au Dahomey. Il arrive en janvier 1866 sur la Côte des Esclaves et séjourne à Porto-Novo de janvier 1866 à avril 1868. Il reviendra à Porto-Novo puis à Agoué du 21 mai 1874 au mois de juillet 1875. Il publie en 1885 Sept ans en Afrique Occidentale. La Côte des Esclaves et le Dahomey (Paris, Plon-Nourrit). Il donne cinq articles sur les contes Nagos à la revue Mélusine dans son tome 2, 1884-1885. Il dénonce la posture raciste des partisans de l’esclavagisme et leur interprétation fallacieuse de la parabole de Noé. Mais il n’échappe pas totalement lui-même à la vision discriminante qu’il dénonce. Prisonnier de son interprétation religieuse du monde, il considère le Noir comme un « frère déchu, dégradé par l’ignorance et la corruption du paganisme » (1885, VIII) que son indolence native soumet à l’autorité des féticheurs et aux exactions des rois. Sensible à la beauté de la littérature traditionnelle, il considère contes et proverbes comme des monuments dont il souligne la finesse d’esprit et la rectitude du jugement.

Auteur : M. Allain, 2015 - Référent : C. Voisenat.


Sources


— Adrien Huannou, 1984. La littérature béninoise de langue française, Editions Karthala et ACCT, pp. 63-65.