Barzaz-Breiz (1839)

Le Barzaz-Breiz est un recueil de chants populaires de la Basse-Bretagne, collectés et mis en forme par Théodore Hersart de La Villemarqué. Le recueil est publié en breton, accompagné de la traduction en français et de la mélodie. Il est composé de trois parties : chants historiques et guerriers (gwerziou) ; chants d’amour et de fête (soniou) ; légendes et chants religieux.
Dès 1833, Théodore Hersart de la Villemarqué collecte des chants sur des carnets, qu’il songe très vite à réunir dans un ouvrage. Malgré l’appui de Claude Fauriel et d’Augustin Thierry, le projet n’obtient pas le parrainage du Comité des Travaux historiques, notamment de Charles Nodier qui craint d’avoir affaire à un nouveau Mac Pherson. Le Barzas-Breiz (Barzas est un mot adapté du gallois pour désigner un florilège poétique) paraît donc en 1839 à compte d’auteur, connaît un succès d’estime et est traduit en plusieurs langues. L’ouvrage, sous le titre de Barzaz-Breiz, fait l’objet de deux rééditions : en 1845 avec 33 chants supplémentaires, il provoque l’enthousiasme de George Sand ; en 1867, l’édition définitive donne lieu à de vives critiques sur l’authenticité des chants qu’elle contient, ouvrant ce qu’il est convenu d’appeler la « Querelle du Barzaz-Breiz » qui opposera longtemps encore ceux qui considèrent le Barzaz-Breiz comme le chef-d’œuvre de la littérature bretonne, signal d’un renouveau identitaire, à l’image du Kalevala d’Elias Lönnrot en Finlande et ceux qui n’y voient qu’une simple mystification cherchant à légitimer la naissance et le développement d’un nationalisme breton. La découverte des carnets manuscrits sur lesquels La Villemarqué avait consigné la plupart des chants qui lui ont servi à élaborer le Barzaz-Breiz et leur étude par l’ethnologue Donatien Laurent, ont permis de faire la part des choses entre les matériaux bruts des carnets et leur exploitation littéraire.

Auteur : F. Postic - MAJ : janvier 2016.


Sources


— Blanchard Nelly, Barzaz-Breiz : une fiction pour s’inventer, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2006.

— Blanchard Nelly , « La Villemarqué et le Barzaz-Breiz. Bibliographie », BÉROSE, encyclopédie en ligne sur l’histoire des savoirs ethnographiques, IIAC-LAHIC, 2015. [En ligne].

— Gourvil Francis, Théodore-Claude-Henri Hersart de La Villemarqué (1815-1895) et le "Barzaz-Breiz" (1839-1845-1867) : origines, éditions, sources critiques, influences, Rennes, Impr. Oberthur, 1959.

— Guiomar Jean-Yves, « Le "Barzaz-Breiz" de Théodore Hersart de La Villemarqué », in Les lieux de mémoire, P. Nora (dir.), Paris, Gallimard, 1992.

— Laurent Donatien, Au sources du Barzaz-Breiz : la mémoire d’un peuple, Douarnenez, ArMen, 1989.

— Postic Fañch, « François-Marie Luzel. Biographie », BÉROSE, encyclopédie en ligne sur l’histoire des savoirs ethnographiques, IIAC-LAHIC, 2008. [En ligne].