• Autres formes du nom :
    — Abbadia, Anton
    — Abbadie d’Arrast, Antoine Thomson d’
    — Abbadie, Antoine Thompson d’
    — Abbadie, Antonio d’
    — Abbadie, Antonius d’
  • " xml:lang="fr" />

    Abbadie, Antoine d’ (1810-1897)

    • Autres formes du nom :
      — Abbadia, Anton
      — Abbadie d’Arrast, Antoine Thomson d’
      — Abbadie, Antoine Thompson d’
      — Abbadie, Antonio d’
      — Abbadie, Antonius d’

    • Autres formes du nom :
      — Abbadia, Anton
      — Abbadie d’Arrast, Antoine Thomson d’
      — Abbadie, Antoine Thompson d’
      — Abbadie, Antonio d’
      — Abbadie, Antonius d’

    Né à Dublin le 3 janvier 1810, d’une mère irlandaise et d’un père basque émigré au moment de la Révolution française, Antoine d’Abbadie est un explorateur, géographe, linguiste et spécialiste de la culture basque. Il publie dès 1836, avec Augustin Chaho (1811-1858), les Études grammaticales sur la langue euskarienne et lance les fêtes euskariennes afin de promouvoir la langue et la culture basques. En compagnie de son jeune frère, Arnauld Michel d’Abbadie d’Arrast (1815-1893), il explore l’Éthiopie entre 1836 et 1848 et en publie en 1859 et 1860 les relevés géodésiques, accompagnés de nombreuses études linguistiques, ethnographiques, archéologiques... D’une grande curiosité scientifique, il s’intéressera également au magnétisme terrestre et à l’astronomie. Il fait d’ailleurs construire par Viollet-le-Duc un château-observatoire de style néo-gothique sur le domaine qu’il possède à Hendaye, dont il fut maire de 1871 à 1875.
    Membre de l’Académie des sciences à partir de 1867, il en devient président en 1891. Il présidera également la Société de géographie en 1892. Il fait partie avec De Charencey, Rodet, L. Chodzkiewicz, Michalowski, J. Oppert, P. Nommès et Halévy du noyau dur de la Société philologique, institution catholique qui fusionne avec l’Œuvre de Saint-Jérôme en 1890 et qui se caractérise par la défense de la monogenèse de la langue. Il est également, en 1864 et 1865, le premier président de la Société de linguistique, avant la promulgation des statuts officiels.
    Il meurt à Paris, le 19 mars 1897.

    Auteur : C. Voisenat - MAJ : mars 2016.


    Sources


    — Auroux Sylvain, Linguistique et anthropologie en France, 1600-1900, Paris, Université Paris 7, coll. « Travaux d’histoire des théories linguistiques. Série 8 », 1982, p. 13-14.

    — Darboux Gaston, Académie des sciences (éd.), Notice historique sur Antoine d’Abbadie, lue dans le séance publique annuelle du 2 décembre 1907, Paris, Gauthier-Villars, coll. « Institut (Paris) », 1907. [En ligne]. Disponible sur : http://www.academie-sciences.fr/pdf/eloges/Abbadie_Darboux.pdf.

    — Desmet Piet, La linguistique naturaliste en France, 1867-1922 : nature, origine et évolution du langage, Leuven, Paris, Peeters, coll. « Orbis. Supplementa », 1996, p. 19.

    - Image : Gallica, http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/btv1b8509961w.