> Revues ethnographiques et anthropologiques 

Dossiers documentaires

Zeitschrift für deutsche Mythologie und Sittenkunde (1853-1859)

C’est sous l’influence durable des travaux des frères Grimm, et en particulier de Deutsche Mythologie (1835) de Jacob Grimm (1785-1863), que naît la Zeitschrift für deutsche Mythologie und Sittenkunde (Revue de mythologie et de folklore allemands). Fondée en 1853 par le collecteur de contes et de légendes Johann Wilhelm Wolf (1817-1855) et publiée à Göttingen (royaume de Hanovre), elle est dirigée après sa mort par le mythologue et folkloriste Wilhelm Mannhardt (1831-1880), alors fervent adepte des idées de Jacob Grimm. Les célèbres frères y publient eux-mêmes des travaux, tout comme une cohorte de leurs admirateurs, soit des collecteurs (Volkskundler) sans prétentions théoriques, soit des académiciens plus ambitieux, philologues, mythologues, historiens, folkloristes et autres, qui proposent des variantes à l’intérieur de ce vaste mouvement intellectuel reliant l’antiquité classique et barbare à la paysannerie contemporaine à travers une vision romantique du monde germanique. Parmi ces nombreux contributeurs, on compte des figures de renom, comme les mythologues et philologues Adalbert Kunn (1812-1881) et Karl Müllenhof (1818-1884), l’historien et folkloriste Felix Liebrecht (1812-1890), l’écrivain et philologue Karl Joseph Simrock (1802-1876), traducteur du Niebelungenlied en allemand moderne, etc. Dans les mots d’ouverture du premier volume, Johann Wilhelm Wolf affirmait que les deux disciplines rassemblées dans le titre de la revue étaient encore jeunes, l’importance et la possibilité même de leur rapprochement étant redevables à Jacob Grimm. La revue cesse de paraître au bout de six ans, en 1859, pour des raisons d’ordre matériel ; mais, en dépit de multiples avatars, ses quatre volumes, de plus de 400 pages chacun, demeurent une référence capitale pour leur époque.

Mots-clés : Folklore | Allemagne | Mythologie | Frères Grimm