> Ethnographes et anthropologues 

Dossiers documentaires

Goffman, Erving (1922-1982)

Né dans l’Alberta (Canada), le 11 juin 1922, de parents juifs ukrainiens, Erving Goffman est l’un des sociologues états-uniens les plus influents de la seconde moitié du vingtième siècle. Il débute ses études de sociologie à Toronto avant de poursuivre à Chicago, sous la houlette de William Lloyd Warner et Everett Hughes. L’observation ethnographique occupe une place privilégiée et déterminante dans la conduite de ses travaux et la construction de ses outils théoriques. Dans le cadre de ses recherches doctorales, il fait un terrain dans les îles Shetland, en 1952. Il construit une théorie de l’interactionnisme qu’il qualifie de « dramaturgique », recourant volontiers au vocabulaire théâtral pour qualifier ses observations des interactions de la vie quotidienne. En 1955-1956, il s’installe dans un hôpital psychiatrique de Washington. Il en tire une œuvre maîtresse, Asylums, publiée en 1961, qui décrit les rouages d’une institution totalitaire depuis le point de vue des internés. Il enseigne aux universités de Berkeley (1957-1968) puis de Pennsylvanie (1968-1982). Il est l’auteur d’une œuvre majeure, centrée sur les rites d’interaction, la fabrication de l’identité sociale au travers du rituel, du stigmate et de la relation individuelle. Il décède prématurément en 1982.

Mots-clés : Sociologie | Ethnographie | Etats-Unis d’Amérique | Théorie sociale | Rites d’interaction | Pouvoir