> Ethnographes et anthropologues 

Dossiers documentaires

Benedict, Ruth (1887-1948)

Ruth Fulton Benedict (1887-1948), disciple de Franz Boas et représentante majeure du courant culturaliste nord-américain, marque l’anthropologie par sa sensibilité littéraire, humaniste, militante, et son antiracisme. Dans ses travaux, elle cherche à dégager la façon dont les valeurs propres à chaque culture s’imprègnent dans toutes ses manifestations. Son ouvrage le plus connu, Patterns of Culture (1934), contribue à diffuser la notion du relativisme culturel vers un large public. Cela ne l’empêche pas de souligner l’aspect oppressif de toute culture vis-à-vis des misfits, des « inadaptés » ‒ ce qu’elle se savait être ‒ quels qu’ils soient ; leur singularité aurait pu être vécue différemment dans une autre culture. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est sollicitée pour brosser le portrait anthropologique des ennemis des États-Unis ; un classique sur la culture japonaise en résultera, The Chrysanthemum and the Sword (1946). Malgré les polémiques, Ruth Benedict demeure une référence incontournable et son œuvre est régulièrement revisitée.

Mots-clés : Anthropologie culturelle | Culturalisme | Première moitié du XXe | Etats-Unis d’Amérique | Japon | Etudes amérindiennes | Notion de culture | Culture et personnalité | Relativisme culturel | Franz Boas | Margaret Mead